Horaires pour Noël 2016

Nuit de Noël : samedi 24 décembre 2016,
la messe unique de la nuit de Noël est à 19h30

Jour de Noël : dimanche 25 décembre 2016 , messe à 10h30


C’est quoi, pour toi, l’espérance de Noël ?

Les témoignages qui suivent ont été écrits par des membres de notre communauté :

Les textes de la naissance de Jésus nous apprennent que faute de place à l’hôtel, l’enfant viendra au monde dans la saleté d’une écurie. On est bien loin d’un rêve…et pourtant, trois mages vont être avertis de cette naissance presque anonyme… « Ils allèrent en hâte vers la crèche et trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. » On aurait pu penser que les mages seraient déçus par leur voyage, mais on peut lire : « Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. »
Et pour moi c’est cela l’espérance de Noël. C’est de faire comme les mages et les bergers, c’est de croire que quelque chose de tout petit peu devenir grand. L’espérance de Noël c’est de faire confiance et de se « hâter » vers quelque chose de fragile en lequel nous avons foi.
L’espérance de Noël annonce l’infini de Dieu offert à tous les humains. Cette naissance est une bonne nouvelle que nous vivons chaque année pour nous reconnaître également enfants de Dieu. Elle est source d’espérance et ranime en moi la présence du Christ.

————

L’Espérance de Noël, pour moi, c’est d’avoir tous les jours à l’esprit que Dieu nous a donné son Fils pour Frère. C’est de se rappeler que ce Fils est venu partager notre condition humaine, qu’il a privilégié, toute sa vie, ses relations avec les pauvres, les tout-petits, les malades, les exclus. Et c’est d’essayer de suivre, à notre petite échelle, son exemple …
Mon Espérance de Noël, c’est que nous sachions, ensemble, chrétiens ou non, avoir la volonté et la persévérance de vivre en hommes et femmes dignes de ce nom : des hommes et femmes qui osent des gestes et des initiatives d’attention aux autres et veulent transformer la Terre en Humanité. Mon Espérance de Noël, c’est que nous sachions, aujourd’hui plus que jamais, recevoir ce don immense de Dieu.
Nous te prions, Seigneur : aide-nous à toujours savoir choisir la Vie. Aide-nous à nous battre contre nous-mêmes pour que nos compassions, nos indignations, voire nos révoltes, ne soient pas juste des sentiments passagers, vite oubliés par peur ou par lâcheté, mais qu’elles nous poussent sans cesse à agir en véritables artisans de ta paix et de ta lumière.

————-

C’est une famille « comme il faut », le père est chef d’une entreprise de charpente à Nazareth. Les voilà en déplacement « administratif »… ils vont se faire recenser sur le lieu de leurs racines, là où ils sont inscrits. C’est loin, surtout pour une femme enceinte. Cela grouille de gens, ils sont mal traités, tout le monde s’en fiche, ils n’avaient qu’à prévoir. Pour le bébé qui s’annonce, on ne va toutefois pas les laisser tomber… on va les mettre avec les bêtes : on ne manque pas d’humanité ! Voilà le contexte de la venue du fils de Dieu dans notre monde.
Pourtant, des bergers, hommes de peu, hors du monde, mais gens d’instinct, viennent l’accueillir, le saluer, montrer qu’ils croient, même s’ils ne comprennent pas. Plus tard, des mages, gens de science, venus de loin, feront la même démarche…
Charles Péguy résume merveilleusement l’Espérance de Noël : « l’Espérance voit ce qui n‘est pas encore et qui sera. Elle aime ce qui n’est pas encore et qui sera. »

——————-

Espérance de Noël, j’écris tes noms ! L’an dernier mon Espérance avait pour noms Jules et Capucine. Cette année Elle a pour noms Valère, Antoine, Manon, ces petits enfants que j’ai pris dans mes bras peu de temps après leur naissance.
Que Jésus ait voulu connaître cette fragilité et cette totale dépendance aux autres m’encourage, avec ces bébés, à accueillir la vie avec joie et confiance et à me mettre au service de ceux qui m’entourent.
Que ces quelques instants où l’amour et la paix nous envahissent, soient source de nos actions pour l’année nouvelle qui s’annonce.
L’Espérance de Noël 2015 a aussi pour noms Ismaël, Shireen, Sabry, Nora, Farha, ces petits enfants du camp de Dohuk au Kurdistan irakien, que ma fille Aurore a suivis dans le cadre de sa mission humanitaire et qu’elle m’a demandé de porter dans mes prières.
Que tous ces enfants et ceux qui vous sont chers nous donnent la Lumière de Noël.

Share