Dimanche 22 Janvier 2017
La galilée des paiens ? c’est rue des abbesses !

Livre d’Isaïe 8,23b.9,1-3.
Dans un premier temps, le Seigneur a couvert de honte le pays de Zabulon et le pays de Nephtali ; mais ensuite, il a couvert de gloire la route de la mer, le pays au-delà du Jourdain, et la Galilée des nations.
Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.
Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin.
Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane.

Psaume 27(26),1.4abcd.13-14.
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur,
la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur
tous les jours de ma vie.

Mais, j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,10-13.17.
Frères, je vous exhorte au nom de notre Seigneur Jésus Christ : ayez tous un même langage ; qu’il n’y ait pas de division entre vous, soyez en parfaite harmonie de pensées et d’opinions.
Il m’a été rapporté à votre sujet, mes frères, par les gens de chez Chloé, qu’il y a entre vous des rivalités.
Je m’explique. Chacun de vous prend parti en disant : « Moi, j’appartiens à Paul », ou bien : « Moi, j’appartiens à Apollos », ou bien : « Moi, j’appartiens à Pierre », ou bien : « Moi, j’appartiens au Christ ».
Le Christ est-il donc divisé ? Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous ? Est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ?
Le Christ, en effet, ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 4,12-23.
Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe :
‘Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations !
Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée.’
À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.
Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.


La galilée des paiens ? c’est rue des abbesses !

Aujourd’hui, une page d’Evangile qui prend des petits airs d’indicateur géographique ! Pour les disciples, ce n’est pas la joie, Jean le Baptiste vient d’être arrêté. Et Matthieu nous apprend que Jésus part alors vers la région de la Galilée, plus précisément à Capharnaüm, ville du bord du lac…de Galilée. On perçoit que cette indication n’est pas anodine lorsque vient la citation du prophète Isaïe parlant de « Galilée des nations » On pourrait lire tout autant : « Galilée des païens » car pour les puristes de l’époque ce petit bout de terre est considéré comme peu recommandable, puisqu’on y trouve bien des mélanges de populations !

C’est là que Jésus annonce la Bonne Nouvelle. Donc Jésus aime fréquenter des territoires aux populations mêlées et ses « zones de pêche » comportent aussi les terres des païens ! Après tout, nous retrouvons ici simplement ce que nous avons fêté récemment lors de l’Epiphanie, avec l’apparition à l’écran de nos fameux mages, venant d’Orient : pour les disciples juifs de Jésus ils sont le symbole de ces peuples étrangers, « pas comme nous », pourtant aimés par Dieu !     

Puis Matthieu nous dit simplement que Jésus accomplit son travail de Messie en exhortant à la conversion. Pas de nouveauté, c’est ce à quoi s’efforçait Jean le Baptiste. Mais le Christ affirme aussi : « le Royaume des Cieux est tout proche » Ici, attention, car voici du nouveau ! Comprenons que le Royaume, c’est-à-dire la vie des hommes en harmonie entre eux et avec Dieu, ce n’est pas une vision lointaine, si lointaine qu’elle pourrait paraître irréelle. Comprenons que le Royaume, c’est avant tout quelqu’un, Jésus. Et ce Jésus est tout proche, il est parmi nous, nous le rappelons à Noël. Il est présent à Capharnaüm dans le temps de notre page d’Evangile. Il est présent aujourd’hui par le témoignage que nous lui rendons. Présent par-delà les frontières que l’histoire des hommes voudrait ériger. Tiens, la Galilée des païens », ne suffit-il pas de sortir de notre église pour la trouver ? Pour annoncer, j’y vais ou j’y vais pas ?         

Père Alexis Bacquet



Eveil à la foi pour les 4 à 7 ans et leurs parents, dimanche 29 janvier, rendez-vous à 10h15 à l’entrée de l’église.

Merci pour les cadeaux alimentaires placés dans les boîtes qui ont servies au décor de notre crèche : tout a été remis au « café accueil » pour distribuer aux personnes sans domicile fixe. 

Sacrement des malades : le Conseil pastoral désire le proposer le dimanche 19 février prochain. Intéressés ? Donnez dès maintenant vos noms et coordonnées à l’accueil, il y aura une rencontre pour s’y préparer…

Concert d’orgue dimanche 22 janvier à 20h. vidéo projetée sur grand écran, Bach, Franck, Albinoni, Vierne et Guilmant.

Groupe de Lectures bibliques (BEM) notre prochaine rencontre aura lieu le mardi 24 janvier, à 20h30, 24 rue André Antoine. Nous lirons des textes de repas d’Alliance. Exode 24, 1-11 (Moïse et les 70) ; Ezéchiel 2-3,1 (Le prophète mange le livre de la Parole) ; Isaïe 1,11-20 ; 25, 6-8 et 55, 1-3 (Dieu invite les peuples et Israël à se nourrir de sa parole) ;  Luc 10, 38-42 (Jésus chez Marthe et Marie) … et les deux textes (Ez 2 et Is 1) non partagés la dernière rencontre.

 « Y a-t-il un vote chrétien ? » rencontre dimanche 29 janvier à 15 h au 36 rue Hermel 75018, (Métro Jules Joffrin) Prenez les tracts détaillés…

Dans notre église ont eu lieu les obsèques de Paul Lemesle.

Share