Conseil pastoral du 25 janvier 2017

Sacrement des malades, visite de Benoit de Sinéty, Messe du Samedi soir,…

1 Sacrement des malades :

Il est basé sur l’ Epitre de St Jacques 5, 14-16

Qui peut le recevoir?  Il faut être conscient pour le recevoir. On ne peut le faire sans l’accord du malade. La personne peut-être jeune ou âgée

A quelle occasion? En cas de souffrance autant morale que physique

Déroulement de la célébration : Un sacrement qui se prépare, entretien préalable avec le malade, sacrement administré par un prêtre, dans une église, à domicile, ou dans un lieu de soin.                                    

Il est important de le faire en public, même à domicile, il est conseillé d’inviter la famille, amis,…car ce sont les membres de la communauté ou les proches, qui portent le malade dans la prière. C’est une action de prière solidaire. C’est “la force solidaire que Dieu donne pour se rétablir, se relever”.

Lors de la célébration, il y a imposition des mains et onction d’huile, l’huile des malades.

Sacrement que l’on peut recevoir plusieurs fois.

Pour le sacrement des malades proposé à St jean, une seule personne a fait la demande. Suggestion de lui proposer de le faire lors d’une messe de semaine à 12h15 ou bien lors du dimanche 25 février et d’être accompagnée par quelques membres du CCP (car pas de famille)

Des idées pour  faire participer la célébration : imposition des mains par l’assemblée, consacrer l’homélie au sens de ce sacrement, la prière universelle peut porter sur les hôpitaux, les soignants, les membres de la famille qui accompagnent les  malades, …

 

2 Visite de Benoit de Sinéty :

Rapport fait sur tous les différents points de forces et faiblesses suite au questionnaire.

Moment agréable, Benoit de Sinéty  a paru à tous un homme simple et écoutant.

Ses premières impressions sur St Jean sont : un lieu expérimental, dans le sens où il y a des initiatives pas communes comme l’intégration des parents dans la catéchèse, le groupe DDR, les compagnons d’Emmaüs

 

3 Messe du samedi soir: Elle est très différente du celle du dimanche : assistance moins nombreuse (66 pers. en moyenne en 2011; 47 en 2015; 40 en 2017), plutôt âgée, pas d’enfants, démarche plus individuelle (pers. seule, pas en famille), plus intimiste (+ calme, moins de tralala que dimanche car pas de baptême, évènements…). La participation de l’assemblée s’en ressent, d’où l’initiative de rassembler les fidèles dans le chœur pour le Notre Père ainsi le geste de paix plus aisé car les gens sont proches.

Proposition : faire la messe dans la chapelle, surtout l’hiver, favoriserait le regroupement. L’organiste se mettrait alors au piano.

Remarque: passage des touristes qui entrent car l’église est éclairée pendant la messe et ils peuvent être attirés. Peut-être ne le seront-ils pas si la messe a lieu dans chapelle ?

A tester dans chapelle pendant hiver et se reposer la question du nombre de participants en mai-juin.

 

4 Divers :      

Retour sur galettes du 8 janvier : on a tous zappé l’idée de solidarité et l’annonce!!

Rappel pour un pot : les membres du CCP ne servent pas et l’un des membres du CCP fait l’annonce

date week-end CCP de fin d’année : 16-17-18  juin

fête départ Alexis : date à définir. Le 18 juin ???

Le CPAE fait une intervention au cours du CCP du 26 avril. Daniel Rolland présentera.

Share