Dimanche 12 mars 2017
Catéchuménat

Livre de la Genèse 12,1-4a.
En ces jours-là, le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai.
Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction.
Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. »
Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui.

Psaume 33(32),4-5.18-19.20.22.
Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 1,8b-10.
Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.
Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce. Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles,
et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile,

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,1-9.
En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »


CATÉCHUMENAT

Bien que la messe de ce dimanche matin soit animée par l’aumônerie des collèges, le groupe catéchuménat se retrouve à la messe pour prier, mais aussi pour passer une partie de la journée ensemble. Catéchumènes en chemin ou anciens seront tous présents suivant leur disponibilité.

En cette année 2017, il n’y aura pas de baptême d’adulte la nuit de Pâques. Malgré tout, 5 sont en chemin, dont une a fait sa demande le 15 janvier dernier. D’autres aussi ayant été baptisés enfants n’ont pas été confirmés ou encore n’ont jamais communié.

Chaque personne, qui franchit le porche de notre Eglise pour demander à entrer en catéchuménat, est reçue pour un premier entretien. Puis vient le moment de l’intégration à notre groupe. Chaque catéchumène est accompagné, individuellement, tout le long de ce parcours qui peut durer quelques années. Nous nous retrouvons tous les mois pour une soirée de réflexion et d’enseignement autour d’un texte d’évangile, mais aussi sur différents thèmes comme le pardon, ou encore le « Je crois en Dieu », les sacrements, l’Avent ou le Carême. Les sujets autour de la foi sont inépuisables.

Nous pouvons en témoigner, c’est une grande joie d’accompagner une personne qui vient faire une démarche vers un sacrement de l’initiation chrétienne. Pourquoi un accompagnement ? Le catéchumène n’étant pas rompu au vocabulaire de la foi, il peut arriver un blocage, une incompréhension. Cela peut lui permettre de dire en toute confiance ce qui le bloque dans son parcours. Des confidences nous sont faites. Elles nourrissent notre prière.  Et lorsque notre réflexion tourne autour de la parole de Dieu dans l’Evangile, comment allons-nous nous situer ? Il peut y avoir des différences, des incompréhensions qui ne permettent pas d’avancer dans la découverte de la foi. Il est donc du devoir de l’accompagnateur de lever ces blocages, d’expliquer… Au fur et à mesure qu’avance ce cheminement, nous voyons une évolution et la foi grandir. Comme diraient certaines autorités ecclésiales, le catéchumène se convertit.

Aujourd’hui notre grande interrogation est : « et après ? ». Que vont-ils devenir ? Vont-ils persévérer ? Ou cela va-t-il être un moment éphémère ? Dieu seul le sait ! Mais il y a aussi de grandes tristesses. Une des catéchumènes baptisées à Pâques dernier nous a quittés subitement durant l’été des suites d’une longue maladie. Là où elle est aujourd’hui, elle veille et prie pour notre communauté. Rendons grâce à Dieu de tout ce qu’elle nous a apporté par sa réflexion et l’approfondissement de sa foi.

Plus tard dans un autre édito, je reviendrai sur les différentes étapes d’un parcours vers ces sacrements de l’initiation chrétienne. Bon Carême à tous et à chacun, bon chemin vers PÂQUES.

Augustin Chévrier – Diacre

 



Adultes jeunes (25-40 ans) petit déjeuner et partage sur les textes de la messe, dimanche 19 mars de 9h à 10h25 au 24 rue André Antoine (prenez le tract)

 

Appel pour le denier de l’Eglise : si vous n’avez pas reçu les documents par la poste, prenez-les sur les présentoirs ou lorsqu’on vous les propose à la fin de la messe, merci !

 

Mouvement chrétien des retraités, rencontre dimanche 19 mars à 13h15, salle bibliothèque au 21 rue des Abbesses

 

Visite de l’église ce dimanche 12 mars à 15h30

 

Share