Conseil pastoral du 15 mars 2017

Préparation au mariage, partage de Carême, Semaine Sainte et changement de…curé

1 Préparation au mariage après les deux Réunions de Préparation aux Sacrements

 – Après les réunions RPS, chaque couple rencontre le prêtre ou le diacre entre 1 à 4 fois. L’ensemble de la préparation, y compris les deux réunions RPS, dure environ 6 mois.

– Dès la 1ère rencontre, présentation du dossier administratif à constituer : cela tranquillise les futurs mariés et laisse le temps d’obtenir les documents nécessaires.

– Petit retour sur les RPS : les retours qui sont faits sont toujours très positifs mais jamais détaillés. Un questionnaire de 76 questions leur a été remis en réunion, destiné à alimenter le dialogue au sein du couple et à ouvrir des champs de discussion avec le prêtre. Il est difficile de savoir ce qu’il en est au sein du couple.

– Travail sur le déroulement de la célébration à partir du petit livret illustré de photos qui a été remis en réunion ; le document nécessite d’être expliqué. Il s’agit de dire aux intéressés la marge de manœuvre dont ils disposent pour monter leur célébration. Les faire réfléchir à qui ils vont solliciter dans leur entourage pour participer à l’animation…D’un rendez-vous à l’autre, on leur demande de préparer un point ou un autre. Parfois, les mariés introduisent les textes qu’ils ont choisis, pour expliquer leur choix.

– La théologie du mariage : seul sacrement que deux laïcs échangent entre eux. Le prêtre en est le témoin privilégié. Le mariage chrétien signifie que deux chrétiens (ou au moins un), demandent à Dieu son aide pour tenir leur engagement. Il s’agit d’aimer comme Dieu aime, ce qui signifie pardon, fidélité, fécondité et durabilité. Il est toujours proposé de faire une retraite. Rares sont ceux qui en font une, ou ils ne le disent pas !

– NB : la déclaration d’intention n’est pas traitée avec le dossier administratif ; c’est un projet de vie qui se travaille séparément et qui est remis au prêtre. Elle est rédigée individuellement par chacun des époux.

– notre diacre a décidé de participer aux réunions RPS pour pouvoir s’y référer quand il reçoit les futurs mariés. A la première rencontre, il entre en matière en demandant aux personnes comment elles se sont rencontrées et il écoute leurs contextes familiaux respectifs. Le lien avec les grands-parents est très souvent évoqué (plus que les parents).  

– Ensuite, ils traitent le dossier administratif, puis ils ouvrent ensemble le livret. Leur faire comprendre qu’ils sont acteurs de leur célébration. Information sur le fait que leur engagement de mariage sera cité le jour « J » à la messe dominicale et que toute la communauté priera en communion avec eux. Ils en sont touchés, mais ne souhaitent pas pour autant établir un lien direct avec les paroissiens (livre à faire signer à l’issue d’une messe par exemple).

– NB : depuis 7 à 8 ans, la profession de foi est à nouveau prévue dans le déroulement de la célébration.

– Etre confirmé n’est plus une obligation pour le conjoint baptisé.

Dans les couples baptisé/non baptisé, c’est souvent le second qui est moteur de la préparation. Dans tous les cas, il y a engagement des époux à éduquer les enfants dans la foi catholique (ou chrétienne). Dans le cas des mariages mixtes, un représentant de l’autre confession est parfois présent à la célébration.

– Le bilan : Les contacts sont cordiaux. Les jeunes qui viennent sont manifestement volontaires. Ils arrivent déjà accaparés par l’organisation du jour « J » et la préparation logistique. Il faut essayer de leur faire prendre un peu de recul, mais c’est difficile. Ils n’ont pas de soif particulière, peu de questions. Ils vivent loin de l’Eglise dans leur quotidien. Concrètement, il faut savoir que 50% des rdv sont décalés, oubliés ou annulés !

– La cérémonie du mariage se déroule la plupart du temps à l’extérieur de Paris. La paroisse de Saint Jean s’occupe de contacter le curé de la paroisse concernée par l’intermédiaire des évêchés. Pas de difficulté majeure sur ce point. Sur les 30 mariages préparés chaque année, seuls un ou deux se déroulent à Saint Jean.

– contact par les mariés dans 50% des cas, pour remercier.

– le mariage est l’occasion pour les futurs mariés de découvrir un autre visage de l’Eglise. Un gros travail est fait à ce moment-là pour renouer leur lien avec l’Eglise. Il faudrait pouvoir le poursuivre.

 

2 Retour sur le premier partage de Carême du 5 mars :

 

– Certains avaient rapporté la feuille du Carême de chez eux. La distribution des papiers a pris du temps.

Les membres du CPP sont passés de groupe en groupe, ce qui n’est pas satisfaisant. Pendant la quête, ils ont essayé de faire ressortir les résultats des partages. Exercice très difficile, vu le nombre ! La synthèse était lue en Prière universelle.

– améliorations proposées pour le 19 mars : distribution des feuilles par membres du CPP en même temps que les feuilles de chant, au début de la messe ; pendant le partage, les membres du CPP restent dans un seul groupe. La « remontée des partages » ne se fait que pour les groupes où un membre du CPP est présent et c’est lui qui s’en charge.

 

3 Semaine Sainte :

 

– C’est le dernier WE des vacances de printemps. Du coup, il est difficile de mobiliser du monde.

– On fait le point sur les membres du CPP qui seront disponibles

– Les célébrations seront simples et il y aura des temps de silence et des temps musicaux.

 

4 Changement de curé :

– Un prêtre vient d’être nommé. Il est venu rencontrer Alexis et l’équipe des permanents de la paroisse. Il sera présent au CPP du 10 mai 2017. Il essaiera de venir à une partie du CPP du 18 juin.

Une annonce officielle sera faite lors des messes du WE du 23 avril

 

 

Share