Dimanche 14 janvier 2018
Quand un émigré viendra s’installer chez toi…

Premier livre de Samuel 3,3b-10.19.
En ces jours-là, le jeune Samuel était couché dans le temple du Seigneur à Silo, où se trouvait l’arche de Dieu.
Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! »
Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé. Retourne te coucher. » L’enfant alla se coucher.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »
Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Alors Éli comprit que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant,
et il lui dit : « Va te recoucher, et s’il t’appelle, tu diras : “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.” » Samuel alla se recoucher à sa place habituelle.
Le Seigneur vint, il se tenait là et il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! » Et Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. »
Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui, et il ne laissa aucune de ses paroles sans effet.

Psaume 40(39),2ab.4ab.7-8a.8b-9.10cd.11cd.
D’un grand espoir
j’espérais le Seigneur :
En ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 6,13c-15a.17-20.
Frères, le corps n’est pas pour la débauche, il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps ;
et Dieu, par sa puissance, a ressuscité le Seigneur et nous ressuscitera nous aussi.
Ne le savez-vous pas ? Vos corps sont les membres du Christ. Vais-je donc prendre les membres du Christ pour en faire les membres d’une prostituée ? Absolument pas !
Celui qui s’unit au Seigneur ne fait avec lui qu’un seul esprit.
Fuyez la débauche. Tous les péchés que l’homme peut commettre sont extérieurs à son corps ; mais l’homme qui se livre à la débauche commet un péché contre son propre corps.
Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes,
car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,35-42.
En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.


 
Quand un émigré viendra s’installer chez toi…

Quand un émigré viendra s’installer chez toi, dans votre pays, vous ne l’exploiterez pas ; cet émigré installé chez vous, vous le traiterez comme l’un de vous ; tu l’aimeras comme toi-même. (Lév., 19, 33-34)

En cette Journée Mondiale du Réfugié et du Migrant, nous sommes invités à prier pour tous ceux, nombreux, qui vivent aujourd’hui des temps de détresse. N’ayant dans le pays où ils sont nés d’autre solution, ils sont amenés à suivre des chemins d’exclusion, allant d’exil en exil, d’étape à hauts risques à d’autres étapes de misère encore plus grande, si ce n’est pire, cases qui sont comme des prisons, comme dans un funeste parcours à l’aveugle.

Malgré toutes ces souffrances, certains gardent le sourire, comme Mamadou, jeune Guinéen parti à quinze ans de son pays où il avait été racketté puis emprisonné, et arrivé en France après avoir, avec une trentaine d’autres Africains, traversé le désert du Niger pendant trois jours, sur la plate-forme arrière d’un pick-up pour arriver dans l’enfer de la Lybie. Rescapé d’un naufrage, retour en Lybie, de nouveau la prison, puis le travail non payé. Enfin, cent cinquante dinars plus tard, l’Europe.

Tous, nous sommes filles et fils d’homme, donc frères et sœurs de tous les Mamadou. C’est pourquoi nous devons ouvrir tout grands nos yeux, nos oreilles, nos bras, notre cœur, bref, nous organiser pour accueillir ceux qui viennent de si loin frapper à notre porte.

Noëlle
Accueil des Migrants à Saint-Jean


Rencontre des Conseils Pastoraux sur le thème des migrants ; Dans une lettre adressée en octobre 2017 aux Conseils pastoraux des paroisses de Paris, le cardinal André Vingt-Trois écrivait : « Depuis plusieurs années et notamment depuis l’appel de l’été 2015, de nombreuses initiatives ont été lancées par des chrétiens de Paris, dans les paroisses, les mouvements ou à travers des associations ad hoc. Le moment semble venu de prendre la mesure de ces actions variées et de réfléchir à la manière de créer entre elles plus de synergie et compléter le dispositif à la mesure de nos moyens. » La rencontre a eu lieu dans la crypte de la paroisse Saint Denys de la Chapelle, ce samedi 13 janvier, à Paris 18ème.

Célébration du sacrement de l’onction des malades le dimanche 11 février, préparation de ce sacrement le samedi 3 février, tracts à votre disposition.

Ce dimanche, dans nos locaux se réunissent des parents qui préparent le baptême de leur enfant et des adultes se préparant au mariage.

Visite de l’Église ce dimanche à 15h30.

Le mardi 16 janvier, rencontre du Conseil Économique de la paroisse.

Cette semaine aura lieu la réunion annuelle du comité des fêtes, qui sera suivie d’un diner afin de remercier les bénévoles de la fête de Saint Jean.

Adultes jeunes (25-40 ans) :
Rencontrer d’autres jeunes adultes pour échanger sur votre foi ?
C’est possible chaque 3ème dimanche du mois autour d’un petit déjeuner. Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 21 janvier de 9h à 10h25 au 24, rue André Antoine (rue en escalier sur le côté de l’église). Nous réfléchirons sur l’Évangile du jour.
N’hésitez pas, venez voir et invitez autour de vous

La prochaine rencontre de l’Éveil à la Foi aura lieu le dimanche 28 janvier 2018 à 10h15,
rdv à l’entrée de l’Eglise.

Samedi 27 janvier à 18h30 messe de la Saint Vincent présidée par Monseigneur Patrick Jacquin avec la Commanderie du Clos Montmartre, messe animée par la Chorale de Montmartre dirigée par Mathieu Semperé.

Dans notre église, cette semaine, ont eu lieu les obsèques de M Jérôme Courtois.

Share