Dimanche 21 octobre 2018
La journée de la mission mondiale

Livre d’Isaïe 53,10-11.

Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.
Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

Psaume 33(32),4-5.18-19.20.22.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.
 Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.
 

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Lettre aux Hébreux 4,14-16.

Frères, en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.
En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.
Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 10,35-45.

Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. »
Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »
Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? »
Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.
Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »
Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :
car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

La journée de la mission mondiale

Ce dimanche, nous célébrons la journée missionnaire mondiale où le Seigneur nous invite à revenir vers Lui-même qui est la source de toute la mission. « Qu’est-ce que la mission ? ». D’abord, la mission est l’ « intériorisation du Christ » – la mission envers soi : ensuite, la mission est l’ « extériorisation du Christ » – la mission envers autrui.

D’abord, la mission est l’intériorisation. Le sens étymologique du mot « mission » (du verbe latin « mittere ») est « envoi ». Le Seigneur envoie ses disciples pour proclamer. On est envoyé pour « convertir ». Mais envoyé où ? Convertir qui ? Proclamer à qui ? Nous pensons toujours que nous sommes envoyés par le Seigneur pour convertir les autres et nous oublions toujours que la mission est tout d’abord personnelle. On est envoyé à soi-même. La première mission est de se convertir. La mission est en soi-même. Nous lisons dans l’évangile de Marc 3, 14-15 : « Il forma ainsi le groupe des douze qu’il nomma apôtres. Il fit cela pour les avoir avec lui et les envoyer annoncé la bonne nouvelle avec le pouvoir de chasser les esprits mauvais ». Donc, le premier but de l’institution des douze est d’être avec le Seigneur. La première mission d’un disciple est en soi-même, il se convertit, il se proclame la bonne nouvelle. Il installe dans son cœur les valeurs du Seigneur. Tout d’abord, la mission est personnelle, c’est l’intériorisation de la Parole du Seigneur.

Ensuite, la mission est l’extériorisation. La mission consiste à être envoyée au nom du Seigneur. La mission est de proclamer, ce que nous avons reçu du Seigneur, aux autres. C’est l’extériorisation de l’intériorisation. Il s’agit d’exprimer, à nos frères, la façon dont le Seigneur a fait des merveilles dans notre vie personnelle. Il convient d’expliquer, à nos voisins, comment nous expérimentons l’amour, la paix, le pardon, la rencontre du Seigneur dans notre vie quotidienne. Nous proclamons la personne de Jésus Christ qui a fait de grandes choses dans notre vie. St Paul dit aux Corinthiens (I Cor. 2,1-2) : « Quand je suis allé chez vous, frères, pour vous révéler le plan secret de Dieu, je n’ai pas usé d’un langage compliqué ou de connaissances impressionnantes. Car j’avais décidé de ne rien savoir d’autre, durant mon séjour parmi vous, que Jésus Christ et, plus précisément, Jésus Christ crucifié ». Donc, nous ne proclamons pas notre intelligence, notre connaissance, notre sagesse mais seulement la personne de Jésus Christ crucifié, ses valeurs et ses bienfaits. Donc, dans la mission, nous extériorisons ce que nous avons intériorisé par la rencontre avec le Seigneur.

Donc, quelle est la mission la plus importante ? Absolument, la mission de l’intériorisation. Belle journée de la mission !

Père Charles M. Selvan


Accueil des migrants. Avec la paroisse et sous l’égide du Secours Catholique, deux équipes se sont créées pour assurer l’accueil des migrants le mercredi matin de 10h à 12h pour l’accueil (écoute, orientation, accompagnement) et l’après-midi de 14h à 16h30 pour l’enseignement du FLE (Français Langue Etrangère) et l’alphabétisation (personnes non-scolarisées dans leur pays). Si vous voulez nous rejoindre, si vous connaissez des migrants, vous êtes les bienvenus.

Xica Bon de Sousa Pernes (coordinatrice),Christine Chomat (fle/alpha), Christian Chomat (accueil)

paroisse-saint-jean@wanadoo.fr

                         ~~~~~~~~~~~~~~~~~

Toussaint : Jeudi 1er novembre messe à 10h30,

Messe du jour de la commémoration des défunts vendredi 2 novembre à 19h00,

Messe à l’intention des défunts le dimanche 4 novembre à 10h30.

Lors de ces messes, la communauté fera particulièrement mémoire des défunts de l’année écoulée.

Messe souvenir du 11 novembre (centenaire de l’armistice 1918-2018)  à 10h30 en présence des associations des anciens combattants.

                        ~~~~~~~~~~~~~~~~~

Temps de Louange à 07h30 du lundi au vendredi avec la Maison Saint Jean. Louer et bénir au petit matin le Seigneur en chantant.

 Laudes du mardi au samedi à 08h30, le dimanche à 09h00.

Horaires des messes :

Mardi, jeudi et samedi à 12h15,

Mercredi et vendredi à 19h00,

Messe anticipée le samedi à 18h30,

Dimanche à 10h30.

Temps d’adoration eucharistique le jeudi et vendredi de 17h à 19h.

Accueil de prêtres le jeudi et vendredi de 17h à 19h.

Pendant les vacances scolaires accueil, mardi et jeudi de 17h à 19h, samedi 10h à 12h.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *