Dimanche 17 mars 2019

Frères, au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu !

2 Corinthiens 5,20

COMMENT SE CONFESSER ? Je voudrais proposer une suggestion uniquement parce qu’elle m’a été utile. Chacun peut offrir ce qu’il a expérimenté de positif. Il me semble qu’il s’agit avant tout d’un dialogue avec un frère qui représente l’Église, un prêtre, en qui je vois un représentant de Dieu ; un dialogue fait en priant ensemble, dans lequel je présente ce que je sens en moi, en ce moment : je me présente tel que je suis, devant l’Église et devant Dieu.

RECONNAÎTRE CE QUI ME DONNE LA JOIE. Ce dialogue comporte essentiellement deux parties : la première, la « confessio laudis », c’est-à-dire confession d’après le sens primitif du terme. S’il est chaque fois si pénible et si difficile de dire mes péchés, pourquoi ne pas commencer par les bonnes actions ? Remercier Dieu de ce que je suis, de son don, sous forme de dialogue, de prière, de louange ; reconnaître ce qui maintenant, devant Dieu, me donne la joie. Il est important que ces choses émergent devant le Seigneur : la reconnaissance de sa bonté pour nous, de sa puissance, de sa miséricorde. RECONNAÎTRE CE QUI ME MET MAL À L’AISE. Cela fait, on peut passer à une « confessio vitae » : plus qu’une recherche et qu’une énumération de péchés formels, dire devant Dieu ce qui maintenant me met mal à l’aise, ce que je voudrais faire disparaître. Souvent, ce sont des attitudes, des façons d’être, mais au fond les causes sont les douze attitudes que répertorie saint Marc (Mc 7,21) : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure … qui émergent dans ces états d’âme. Ou bien, je dirai devant Dieu : je regrette de ne pas pouvoir parler sincèrement avec telle personne, mon rapport n’est pas authentique avec tel groupe, je ne sais par où commencer. Je regrette de ne pas réussir à prier, je me sens mal à l’aise d’être pris par ma sensualité, par des désirs que je ne voudrais pas avoir, des fantasmes qui me troublent. Je me mets devant le Seigneur et lui demande qu’il me guérisse. Il s’agit d’une immersion baptismale dans la puissance de l’Esprit : Seigneur, purifie-moi, éclaire-moi, illumine-moi ! Je demande que mon cœur soit changé, qu’il y ait en moi moins de lourdeur, de tristesse, de scepticisme, d’orgueil. De là, naît une prière : on peut réciter un psaume, une prière de la Bible, de remerciement ou de demande, ou même une prière spontanée sur laquelle une absolution sacramentelle vient comme la manifestation de la puissance de Dieu que je demande parce que je suis incapable de m’améliorer tout seul. Je me remets une fois encore sous la croix, sous cette puissance qui m’a baptisé pour qu’une fois encore elle me reprenne en main.

UN DIALOGUE PÉNITENTIEL Ce n’est pas seulement un dialogue psychologique, ou une sorte de thérapie. Il s’agit de se soumettre à la puissance de Dieu et donc de retrouver la valeur du sacrement : je vais me confesser parce que c’est moi qui dois me soumettre à la puissance de Dieu, et cela me suffit, me donne la joie et la paix.

D’après le Cardinal Carlo Maria MARTINI


Notre communauté a la joie d’accueillir les prêtres venus spécialement pour transmettre la réconciliation : pères Jean-Pascal Duloisy, Stéphane Duteurtre, Emmanuel Coquet, Michel Brière, Arnault Menettrier, Augustin, Charles, Amal, et Richard.

Le Conseil pastoral aux Affaires économiques se réunit le mardi 19 mars. Il fera notamment le point sur les prochains travaux qui doivent avoir lieu dans le presbytère.

Programme de Carême joint.

Thème de la soirée du vendredi 22 mars (vendredi de Carême) « Qu’as-tu fait de ton baptême ? »

Les enfants du catéchisme qui se préparent au baptême se rencontrent, en compagnie de leurs parents, le samedi 23 mars.

Le dimanche 24 mars, au cours de la messe de 10h30, les catéchumènes adultes et enfants de la paroisse feront leurs étapes, ou scrutins. Cette célébration témoigne de leur croissance dans la foi et leur volonté de devenir fils et filles de Dieu. Nous les accompagnerons par la joie et la prière. Le rassemblement du Frat des 4ème-3ème aura lieu du vendredi 7 juin fin de journée au lundi 10 juin. Si vous connaissez dans votre entourage des jeunes de 4ème ou de 3ème qui pourraient être intéressés, prendre contact avec l’aumônerie des collèges de la paroisse. (o.stjean.montmartre@gmail.com). Dans notre église ont eu lieu cette semaine les obsèques de Mme Irène MONNIER

Le dimanche 24 mars, au cours de la messe de 10h30, les catéchumènes adultes et enfants de la paroisse feront leurs étapes, ou scrutins. Cette célébration témoigne de leur croissance dans la foi et leur volonté de devenir fils et filles de Dieu. Nous les accompagnerons par la joie et la prière.

Le rassemblement du Frat des 4ème-3ème aura lieu du vendredi 7 juin fin de journée au lundi 10 juin. Si vous connaissez dans votre entourage des jeunes de 4ème ou de 3ème qui pourraient être intéressés, prendre contact avec l’aumônerie des collèges de la paroisse. (o.stjean.montmartre@gmail.com). Dans notre église ont eu lieu cette semaine les obsèques de Mme Irène MONNIER

Le rassemblement du Frat des 4ème-3ème aura lieu du vendredi 7 juin fin de journée au lundi 10 juin. Si vous connaissez dans votre entourage des jeunes de 4ème ou de 3ème qui pourraient être intéressés, prendre contact avec l’aumônerie des collèges de la paroisse. (o.stjean.montmartre@gmail.com).

Dans notre église ont eu lieu cette semaine les obsèques de Mme Irène MONNIER

Share