Dimanche 2 Juin 2019
Ils verront ma gloire

Livre des Actes des Apôtres 7,55-60.

En ces jours-là, Étienne était en face de ses accusateurs. Rempli de l’Esprit Saint, il fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu.
Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »
Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui,
l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.
Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »
Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.

Psaume 97(96),1-2b.6.7c.9.

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Justice et droit sont l’appui de son trône.

Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
À genoux devant lui, tous les dieux !

Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre :
tu domines de haut tous les dieux.

Livre de l’Apocalypse 22,12-14.16-17.20.

Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun selon ce qu’il a fait.
Moi, je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
Heureux ceux qui lavent leurs vêtements : ils auront droit d’accès à l’arbre de la vie et, par les portes, ils entreront dans la ville.
Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange vous apporter ce témoignage au sujet des Églises. Moi, je suis le rejeton, le descendant de David, l’étoile resplendissante du matin. »
L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise : « Viens ! » Celui qui a soif, qu’il vienne. Celui qui le désire, qu’il reçoive l’eau de la vie, gratuitement.
Et celui qui donne ce témoignage déclare : « Oui, je viens sans tarder. » – Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17,20-26.

  En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.
Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »


Ils verront ma gloire

Nous attendons le don de l’Esprit saint à la Pentecôte. Et tous les textes bibliques de la messe de ce dimanche parlent d’une existence en état de transition et de passage.

Dans l’évangile, Jésus termine sa grande prière sacerdotale au Père par la perspective d’entrer dans la gloire de son Père, sans laisser les siens en retrait, mais en les prenant avec lui dans cette gloire. Entendons-le dire : Père, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire.

Ils peuvent le suivre dans son passage au Père, car Jésus leur a donné la nouvelle en chair de l’amour divin. Et ils l’ont reçue. Ainsi sont-ils déjà sur terre introduits dans l’amour trinitaire. La volonté de Jésus de faire d’eux ses disciples correspond à celle du Père, qui a envoyé son fils dans le monde à cette fin. Et au cœur de cette volonté divine se révèle la présence de l’Esprit saint, communion du Père et du Fils, qui poursuit et parfait le lien ciel et terre.

Alors le monde, quand il s’ouvre aux dons de l’Esprit, peut reconnaître que l’amour éternel du Père pour le Fils implique déjà l’amour pour les hommes : Pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi je sois en eux.

Père Olivier Ségui


Les trop nombreuses « affaires » qui, récemment, ont touché l’Eglise et la société nous atteignent dans notre foi et notre humanité. Elles questionnent notre confiance. Le Conseil pastoral propose que, dans le cadre de la messe du mercredi 5 juin, à 19h, nous prenions un temps après l’évangile pour confier à Dieu les scandales et les crimes, ainsi que lui témoigner notre espérance en la vie plus forte que toutes morts.

Le mardi 4 juin, les animateurs qui préparent les couples au mariage et les parents au baptême de leur enfant se réunissent pour faire le bilan de l’année.

Jeudi 6 juin, assemblée générale de l’ACF, Art Culture et Foi.

Pentecôte, messe samedi 18h30 et dimanche à 10h30.

Communiqué de Mgr Michel Aupetit à propos de la situation de M. Vincent Lambert du lundi 20 mai 2019 :

Sommes-nous devenus de simples déchets ? https://www.paris.catholique.fr/communique-de-mgr-michel-aupetit-a.html

Dans notre église ont eu lieu cette semaine les obsèques de Charles Lagaronne


Un mois après l’incendie de la cathédrale, où en sommes-nous ? Outre la conservation et la restauration de Notre Dame, « le Programme Cathédrale » vise aussi à trouver des solutions innovantes pour :

• La rénovation de l’autel fendu et du mobilier et objets liturgiques (reliquaire couronne d’épines par exemple) pour partie détériorés ou détruits • Un soutien d’urgence à l’Ecole Supérieure de Musique sacrée (formation diplômante ; concerts)

• Un nouvel accès à la visite du trésor de la cathédrale (une des seules ressources régulières de celle-ci avant l’incendie)

• Le matériel de retransmission par écran pour les fidèles, endommagé et détruit pour partie et les équipements de la chaîne de TV KTO (retransmission) endommagés et détruits pour partie

• Des études indispensables sur le circuit d’accueil dans la cathédrale et l’aménagement intérieur, au regard des besoins propres pour l’accueil des fidèles, touristes, pèlerins, visiteurs (13 millions d’entrées gratuites – et qui devront le rester – chaque année).

• La sûreté et la sécurité relevant de la responsabilité du diocèse de Paris.

• Des projets destinés à des personnes en difficulté sociale, conformément à la tradition des bâtisseurs de cathédrale des siècles passés. C’est, pour l’Eglise, une priorité indissociable de l’histoire de l’édifice.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *