Dimanche 23 Juin 2019
Donnez leur à manger vous mêmes !

Livre de la Genèse 14,18-20.

En ces jours-là, Melkisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était prêtre du Dieu très-haut.
Il le bénit en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut, qui a créé le ciel et la terre ;
et béni soit le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains. » Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris.

Psaume 110(109),1.2.3.4.

Oracle du Seigneur à mon seigneur :
« Siège à ma droite,
et je ferai de tes ennemis
le marchepied de ton trône. »

De Sion, le Seigneur te présente
le sceptre de ta force :
« Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »

Le jour où paraît ta puissance,
tu es prince, éblouissant de sainteté :
« Comme la rosée qui naît de l’aurore,
je t’ai engendré. »

Le Seigneur l’a juré
dans un serment irrévocable :
« Tu es prêtre à jamais
selon l’ordre du roi Melkisédek. 

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 11,23-26.

Frères, moi, Paul, j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain,
puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,11b-17.

En ce temps-là, Jésus parlait aux foules du règne de Dieu et guérissait ceux qui en avaient besoin.
Le jour commençait à baisser. Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent : « Renvoie cette foule : qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs afin d’y loger et de trouver des vivres ; ici nous sommes dans un endroit désert. »
Mais il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répondirent : « Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons. À moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture pour tout ce peuple. »
Il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples : « Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. »
Ils exécutèrent cette demande et firent asseoir tout le monde.
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction sur eux, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule.
Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ; puis on ramassa les morceaux qui leur restaient : cela faisait douze paniers.



Donnez-leur vous-mêmes à manger !

Oh que j’aimerais, que j’aurais aimé me reposer sur cette herbe verte des pâturages de la Palestine de Jésus. Oui, reposer mon âme et mon cœur d’enfant auprès du bon Jésus. Lui qui a voulu nous sauver de toutes misères.

Ils étaient cinq mille, une grande foule qu’il me plait de ne pas pouvoir dénombrer…

Il y avait eu les noces de Cana, puis cette multiplication des pains, et in fine, la dernière Cène où le pain et le vin se firent Corps et Sang de Jésus Christ.

Un bien infiniment précieux qu’il nous est proposé de magnifier en cette fête du Saint Sacrement.

Jésus présent parmi nous ! Invitons-le en nos plaines, nos montagnes, dans nos cœurs et nos maisons. Car il est grand le mystère de la foi. Aussi, laissons-nous ravir devant l’Hostie consacrée. Car il est vraiment là, Jésus, notre ami, notre frère en humanité, notre Seigneur et notre Dieu. Ce jour du Saint Sacrement peut être pour nous le jour J de la rencontre où nous pouvons encore plus prendre conscience de la réalité de Dieu qui se donne et se livre entièrement à nous, entre nos mains.

Car cela n’est pas un pieux souvenir de nos anciens que nous célébrons, mais une réalité existentielle : oui, Jésus est présent en son eucharistie. L’Eternel vient faire sa demeure en nous.

Et nous pouvons lui rendre grâce.

Claude Mignerot

Cette année, ils seront huit à être ordonnés prêtres le samedi 29 juin à 9h30 à Saint-Sulpice par Monseigneur Michel Aupetit ;  Benoit d’Arras, Joseph Dominique, Barly Kiweme Ekwa, Bruno Delorme, Edouard Barbey, Emmanuel Wirth, Benoît Leclerc, Pierre Vinh Cao BA et Martin Dareau de Laubadère.

 

Groupe de Lectures Bibliques (BEM) : Nous nous retrouverons une dernière fois avant les vacances d’été le  Jeudi 27 Juin, pour un repas très fraternel à 19h, 24 rue André Antoine. Le repas sera précédé d’un dernier partage sue les évangiles de “l’homme à la main paralysé”, en Matthieu 12, 9-14, Luc 6, 6-11, Marc 3, 1-6.

Si vous désirez donner un coup de main pour la préparation de ce dîner, contactez Jeanne-Marie Chevrier, Nathalie Ritter, Marie-Patrice Lassauzet.

 


Rendez-vous de cet été. 

Tous les mercredis de juillet et août, nous nous retrouvons autour de la Parole de Dieu. 

Messe à 19h. 

Repas à 19h45, au 24, rue des Abbesses (chacun apporte ses spécialités estivales).

Evangile du dimanche suivant partagé. 

Fin à 22h. Rendez-vous à partir du mercredi 3 juillet jusqu’au 28 août inclus.

Eveil à la foi ce dimanche, suivi d’un pique-nique. Nous remercions spécialement les parents qui se sont investis dans cette mission auprès des tout petits.

Bilan de l’année et perspectives pour l’an prochain avec le Conseil Paroissial Pastoral le samedi 29 juin.

Dans notre église, cette semaine ont eu lieu les obsèques de M Robert VIRMAUX.

Horaires d’été :

Accueil le mardi et jeudi de 17h à 19h, samedi de 10h à 12h et 16h à 18h.

Accueil de prêtre le vendredi de 17h à 19h.

 

Adoration du Saint Sacrement le vendredi de 17h à 19h.

 

Laudes du mardi au samedi à 08h30 et dimanche à 09h.

Messe à 12h15 le mardi et jeudi, messe à 19h le mercredi et vendredi.

Samedi à 18h30 et dimanche 10h30.

 

 

 

Share