Dimanche 30 Juin 2019
Prendre la route, à la lumière de l’évangile

Premier livre des Rois 19,16b.19-21.

En ces jours-là, le Seigneur avait dit au prophète Élie : « Tu consacreras Élisée, fils de Shafath, comme prophète pour te succéder. »
Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. »
Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service.

Psaume 16(15),1.2a.5.7-8.9-10.2b.11.

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »
Je bénis le Seigneur qui me conseille :

même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.
Mon cœur exulte, mon âme est en fête,

ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.
Je n’ai pas d’autre bonheur que toi.

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 5,1.13-18.

Frères, c’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.
Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres.
Car toute la Loi est accomplie dans l’unique parole que voici : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’
Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.
Je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,51-62.

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.
Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.
Puis ils partirent pour un autre village.
En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »
Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »


Prendre la route, à la lumière de l’évangile

 À l’image de Jésus et de ses disciples, ce temps d’été pourra nous faire prendre la route. Et quelles que soient nos destinations, nous aurons certainement l’occasion de le rencontrer sur le chemin.

Peut-être faudra-t-il penser à le prendre dans nos valises, le faire monter dans nos moyens de transports, le veiller à la maison, le retrouver comme le bon ami un peu délaissé par les occupations du quotidien. Tout cela dans la confiance qu’il envoie des messagers devant lui. D’ailleurs, nous serons peut-être ces messagers de la bonne nouvelle, faisant l’expérience de la joie d’un partage, d’une compassion dans la tristesse, d’un accompagnement dans l’espérance.

En tout cas, nous pouvons choisir de cheminer avec lui pour aller de l’avant, pour voir plus loin, plus haut ?

Car l’appel est considérable : Jésus fait de ceux qui le rencontrent, ceux qui le suivent, des serviteurs. Et pour que ce service puisse être fécond, il sait combien nous avons besoin de prendre recul, distance, pour mieux apprécier les situations, et choisir en conséquence.

 La vie selon l’Évangile est une exigence de chaque jour. Et parce qu’elle est exigeante, elle travaille la profondeur du cœur et l’enracine dans une qualité d’écoute, une audace dans la parole, et une justesse des gestes. L’évangile donne un goût si savoureux à la vie de foi, il attire à celui qui en est le centre, Jésus.

Profitons de cet été, quoi que les événements nous fassent traverser. Jésus est de toutes nos routes et le meilleur endroit pour reposer la tête, c’est Lui.

 Père Olivier Ségui


Ce samedi 29 juin, huit prêtres ont été ordonnés à Saint-Sulpice par Monseigneur Michel Aupetit ;  Benoit d’Arras, Joseph Dominique Barly Kiweme Ekwa, Bruno Delorme, Edouard Barbey, Emmanuel Wirth, Benoît Leclerc, Pierre Vinh Cao BA et Martin Dareau de Laubadère.

 

Rendez-vous de cet été. Tous les mercredis de juillet et août, nous nous retrouvons autour de la Parole de Dieu. 

Messe à 19h. Repas à 19h45, au 24, rue André Antoine (chacun apporte ses spécialités estivales).Evangile du dimanche suivant partagé. Fin à 22h. Rendez-vous à partir du mercredi 3 juillet jusqu’au 28 août inclus.

Messe de rentrée le 22 septembre à 10h30.

Monseigneur Michel Aupetit a nommé vicaire à temps plein le père Selvan Charles à Saint Jean de Montmartre. Nous nous réjouissons de cette annonce.

Monseigneur Michel Aupetit  a  nommé à nouveau, à compter du 1er Septembre 2019 et jusqu’au 31 Aout 2020, Augustin Chévrier, diacre permanent à la Paroisse Saint Jean de Montmartre ainsi qu’ à l’aumônerie de l’hôpital Maison Blanche.

___________________________________________

Horaires d’été :

Accueil les mardis et jeudis de 17h à 19h, samedi de 10h à 12h et 16h à 18h.

Accueil de prêtre le vendredi de 17h à 19h.

 

Adoration du Saint Sacrement le vendredi de 17h à 19h.

 

Laudes du mardi au samedi à 08h30 et dimanche à 09h.

Messes à 12h15 le mardi et jeudi, messes à 19h le mercredi et vendredi.

Samedi à 18h30 et dimanche 10h30.

 

 

 

Share