Dimanche 1er Décembre
L’Avent, c’est l’attente joyeuse

Livre d’Isaïe 2,1-5.

Parole d’Isaïe – ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem.
Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la Maison du Seigneur se tiendra plus haut que les monts, s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront toutes les nations
et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! montons à la montagne du Seigneur, à la Maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. » Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur.
Il sera juge entre les nations et l’arbitre de peuples nombreux. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre.
Venez, maison de Jacob ! Marchons à la lumière du Seigneur.

Psaume 122(121),1-2.3-4ab.4cd-5.6-7.8-9.

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.

Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
Que la paix règne dans tes murs,
le bonheur dans tes palais ! »

À cause de mes frères et de mes proches,
je dirai : « Paix sur toi ! »
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
je désire ton bien.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 13,11-14a.

Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants.
La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les œuvres des ténèbres, revêtons-nous des armes de la lumière.
Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans orgies ni beuveries, sans luxure ni débauches, sans rivalité ni jalousie,
mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 24,37-44.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme.
En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;
les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme.
Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé.
Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée.
Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient.
Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.
 

L’Avent, c’est l’attente joyeuse

Ce dimanche, nous commençons l’Avent. Qu’entendons-nous par l’Avent ? Est-ce que l’Avent est le temps pour la préparation du Noël ? Ou bien marque-t-il le commencement du nouvel an liturgique ? Ou bien annonce-t-il la deuxième arrivée de Jésus Christ ? Ou s’agit-il de ces trois temps ? Principalement, l’Avent est le temps de l’attente joyeuse. Attendons ardemment le nouveau-né, la nouvelle année et l’arrivée eschatologique du Christ ; l’avent symboliquement marque une nouvelle espérance pour nous ; il est l’attente patiente de la nouvelle vie.

Un autre aspect de cette attente est celle du Seigneur. Dieu attend ses enfants avec ses bras ouverts. Il cherche chaleureusement ses brebis comme un bon pasteur ; plus particulièrement le Seigneur attend le retour de ses brebis blessées. Son regard est fixé vers l’arrivée du cœur brisé. Comme le psalmiste le chante « O Dieu, tu ne dédaignes pas un cœur brisé et humilié (Psaume 51,19) ». Le Seigneur est là pour guérir nos blessures. L’Avent est l’attente miséricordieuse du Seigneur pour ses enfants dispersés.

De plus, cette attente est la nôtre. Le monde entier, même sans regarder le credo, attend l’arrivée de Noël : plus particulièrement, nous les chrétiens, nous attendons patiemment la visite du Seigneur. L’avent est le temps offert, non seulement pour décorer nos villes et nos rues avec les lumières mais aussi pour embellir nos cœurs avec l’amour, le pardon, la paix, etc. pour que le Seigneur puisse y habiter tranquillement. Cette attente est donc notre écoute silencieuse de la Parole déjà incarnée qui féconde nos corps et nos cœurs. L’Avent est un temps de l’attente pour la fertilité du Seigneur.

Tressaillons de joie car Dieu vient vers ses enfants !

Charles M. Selvan


Entrée en Avent

3 mardis pour suivre le chemin de Marie et Joseph jusqu’à la crèche. Les mardis 3, 10 et 17 décembre : de 20h00 à 21h30 dans l’église.Au programme, les Visitations de Dieu à Marie et Joseph, et une contemplation de la crèche. Vers l’espérance de Noël. Pendant cette période, les mardis de lecture de l’évangile se joignent à la proposition de l’Avent. 

Le mardi 3 décembre, à 18h30, messe au Martyrium (crypte du martyre de s. Denis), rue Yvonne Le Tac. En mémoire de saint François Xavier. 

Mercredi 4 décembre, le parcours avec les couples ayant préparé leur mariage récemment ou le baptême d’un enfant continue. Au programme : début de la lecture continue de l’évangile selon saint Marc. A 20h, au 24, rue André Antoine. On peut encore se joindre.

Le jeudi 5 décembre, 20h30, à la paroisse s. Joseph des Epinettes (40, rue Pouchet), conférence du p. Olivier Ségui : Saint Jean-Baptiste, prophète de l’Avent ?

Samedi 7 décembre, formation pour les animateurs du catéchisme : Jésus Sauveur. Et rencontre des enfants préparant le baptême et leur étape vers le baptême, avec leurs parents. 

Au cours de la messe du 8 décembre, des enfants feront une étape vers leur baptême. Nous aurons la joie du baptême d’une adulte : Maria. 

Eveil à la foi le 8 décembre. Rendez-vous à 10h15 dans l’église.

Dans notre église cette semaine ont eu lieu les obsèques de Mme Lucienne THORANT.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *