Offrande de Carême


Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.


L’année 2020 a été particulièrement douloureuse pour le Liban. Plus de 50% de la

population libanaise vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Les familles n’ont plus les moyens de se nourrir ni de payer les frais de scolarité de leurs enfants. Dans ce contexte, les écoles chrétiennes qui scolarisent près de 430 000 élèves au Liban sont particulièrement touchées. L’Œuvre d’Orient recense 331 écoles chrétiennes en grande difficulté financière et dont plus d’une quinzaine subissent les dommages matériels de l’explosion. Le besoin d’aide est urgent. Ces écoles sont un pilier de l’excellence de l’enseignement libanais et un vecteur de paix essentiel dans le pays, accueillant des élèves sans distinction de religion.

Pour 2021 l’objectif est d’assurer la continuité de l’enseignement au Liban et soutenir 115 écoles en danger de fermeture. L’Œuvre d’Orient estime que pour la reconstruction des écoles de Beyrouth les besoins sont entre 5 000 € et 15 000 € par école. Pour aider à la scolarisation des enfants dans tout le Liban le budget est d’environ 800€ par an et par enfant.


"L’éducation est un remède contre tous les fanatismes. Les écoles chrétiennes participent à cette paix sociale, à ce « vivre ensemble », unique au Moyen-Orient. Si elles ferment, la situation risque de se détériorer encore davantage au Liban. La paix est en danger."

Mgr Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Œuvre d’Orient.

26 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout