#RadioClocher Que sont-ils devenus ?

Leurs visages et leurs noms vous sont familiers ?

Et pour cause, nous avons eu la chance à Saint Jean de Montmartre de croiser leur route et grandir dans la foi avec eux et par eux.


Aujourd'hui nous vous donnons des nouvelles de Père Augustin Reille, qui a passé 3 ans en tant que séminariste puis jeune prêtre à Saint Jean et Henri Thin qui a passé un peu plus de 2 ans en tant que séminariste au sein de la paroisse.


Rencontre avec Père Augustin Reille :

Père Augustin est désormais vicaire à Saint Jean Baptiste de Grenelle dans le 15ème arrondissement.


Tes nouvelles missions ?

En plus de mes missions de prêtre, j'ai la chance d'être aumônier d'une maison de retraite, d'une école primaire et d'un groupe scout et suis en charge de la préparation des JMJ de la paroisse. Je suis responsable de la liturgie et accompagne également un groupe d'adultes : Louanges, enseignement et convivialité !


Une Parole qui te touche particulièrement en ce moment ?

Le début de la prière des chefs scouts

"Seigneur et chef Jésus-Christ qui malgré ma faiblesse, m'avez choisi pour chef et gardien de mes frères scouts, Faites que ma parole et mes exemples conduisent leur marche aux sentiers de Votre Loi [...]"

C'est une prière que je récite et qui m'aide dans mes missions. Même si on est pêcheur, lorsqu'on se laisse toucher par la miséricorde et l'amour de Dieu, on peut être au service de ses frères.


Un conseil lecture ?

Un texte poétique sur l'espérance.

Le porche du mystère de la deuxième vertu, Charles Péguy.


Une bonne adresse dans le 15ème ?

Chez Gioco, un très bon italien en face l'église Saint Jean Baptiste de Grenelle !


Un souvenir à Saint Jean ?

Mes 3 années ont été merveilleuses, mon ordination diaconale dans l'église et la première messe que j'ai pu célébrer en tant que prêtre restent des moments marquants car j'ai vraiment eu l'impression de les vivre en communauté et de partager avec les paroissiens de Saint Jean.

Un autre moment précieux, la veillée pascale de 2021 au petit matin, et voir les 2 catéchumènes courir de nuit vers l'église, (comme Marie Madeleine qui se rend au tombeau, il devait faire nuit aussi !)



Rencontre avec Henri Thin :

Henri poursuit son séminaire au sein de la paroisse Saint Lambert de Vaugirard, également dans le 15ème. Il en est à sa 6ème année sur 7.


Tes nouvelles missions ?

J'ai la responsabilité des servants d'autel, 57 enfants servants de la liturgie, un groupe de garçon et un groupe de filles.

L'ambiance est très familiale, et la paroisse est au croisement de beaucoup de groupes de jeunes.

J'ai également la mission de participer au catéchuménat et à la préparation au mariage.


Ton intégration s'est bien passée ?

Je vis encore à la Maison Saint Vincent de Paul, je viens donc de loin le dimanche pour la messe ce que je me suis permis de dire lors de ma présentation en début d'année, j'ai donc la chance d'être invité à déjeuner le dimanche chez des paroissiens, l'occasion idéale pour faire davantage connaissance et partager un moment de convivialité et de fraternité.


Une Parole qui te touche particulièrement en ce moment ?
"Nous sommes de simples serviteurs; nous avons fait ce que nous devions faire",

le passage de l'évangile selon Saint Luc chapitre 17 versets 5 à 10 m'a bien accompagné dans ce début d'année et a accompagné le premier petit déjeuner des servants d'autel. Cela traduit bien la notion de servir d'être utiles mais sans jamais se sentir indispensables.


Une bonne adresse dans le 15ème ?

Je connais encore trop peu le 15ème mais je dirai le restaurant vietnamien rue blomet tenu par un des conseillers pastoraux de Saint Lambert de Vaugirard.

Une bonne adresse à Montmartre ?

J'ai un très bon souvenir d'un repas le jeudi de l'ascension dans le restaurant du vieux chalet place du tertre.


Un souvenir de ton passage à Saint Jean ?

Si je dois en citer qu'un ce serait la veillée pascale de 2021, au petit matin, entre les confinements et les couvre feux avec les baptêmes des catéchumènes.

J'ai eu de belles rencontres et vécu de très beaux moment, malheureusement au début dans le contexte covid, c'était un peu plus dur, mais je suis content d'avoir terminé mon service à Saint Jean dans des circonstances plus heureuses et sans visages masqués.

A bientôt !



66 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout