La force des lectures

Edito du dimanche 23 janvier par Anne Cornudet.


La première partie de la messe est consacrée aux lectures de la parole de Dieu. Ancien testament, psaumes, épîtres et surtout évangiles. Le but de ces lectures est de raviver notre Foi, d’expliquer le contenu de ce à quoi nous croyons. Aucun des évangiles n’a été transmis avec une signature explicite du rédacteur. L’évangile que nous appelons « selon Luc « n’est pas signé. On ne sait donc pas réellement quel est le disciple qui participe à l’écriture de ce livre. C’est étonnant de lire un prénom et non la dénomination d’une communauté : Théophile « ami de Dieu » était-il le seul destinataire de ce livre ? Avec cet extrait le rédacteur donne les clés pour comprendre l’histoire du salut de Dieu pour l’humanité réalisé en Jésus .

La parole de Dieu nous vivifie ; lisons la, prions-la, prenons le temps de la méditer ; malgré tous les dangers qui nous entourent.

Au delà de notre angoisse bien légitime, laissons nous façonner et sanctifier.

Le but de Saint Luc sous l’impulsion de l’Esprit Saint est de solidifier la Foi des nouveaux chrétiens. Mais NOUS ?


Dans cette période où tout semble si difficile, peut-être est-ce le signe qu’il est nécessaire de faire le point au sujet de notre Foi ? Peut être n’avons-nous pas suffisamment écouté ce que Jésus a essayé de nous dire. Il y a un processus de croissance dans la FOI pour qu’elle devienne solide. Notre Foi n’a jamais fini de croître jusqu’à notre entrée dans la vie éternelle.

27 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout